/Séries/Addendum au bilan 2016

Suite à mon bilan de la semaine dernière sur les séries 2016, j’ai eu plusieurs recommandations, et j’en ai commencé ou regardé complètement quelques unes. Je suis tombé notamment sur deux séries qui auraient totalement eu leur place dans cette rétrospective de 2016.

Fleabag

L'héroïne, de face, pleure dans la rue

Fleabag est une comédie anglaise qui se déroule à Londres et met en scène une trentenaire acide un peu paumée. La série mise principalement sur deux chevaux:

  • un quatrième mur inexistant, où l’héroïne intègre totalement le spectateur dans ses dialogues, à la manière de House Of Cards.
  • un humour assez trash et cru, notamment en ce qui concerne le cul et les relations

Le pilote m’a déclenché de gros fous rires assez vite, par un rythme très bon, des dialogues savoureux et une pointe d’absurdité. Entre le deuxième et le troisième épisode une certaine lassitude m’a envahi et j’ai eu peur d’être face à un « one-trick pony » comme ils disent là-bas, mais heureusement la fin de la saison amène un peu d’autres choses et a cassé suffisamment le rythme pour relancer mon intérêt.

Probablement la nouvelle comédie la plus prometteuse de 2016 en ce qui me concerne.

Quarry

Le héros, de face, dans un couloir,

Quarry – carrière (celle avec des cailloux) en français – est une série américaine qui retrace le retour du Vietnam d’un soldat à Memphis qui galère un peu à retrouver une vie normale et se voit offrir de buter des gens pour du blé.

La série offre un regard relativement juste sur la complexité psychologique du personnage et de sa copine qui se retrouve embarquée malgré elle dans ses errances. Leur relation un peu fucked-up m’a d’ailleurs un peu rappeler Breaking Bad mais en un peu plus crédible.

Le rythme est chouette sans être parfait, les acteurs sont excellents, les points de vues des personnages sont assez variés et crédibles ce qui change un peu de pas mal de séries hollywoodiennes. La réalisation est extrêmement propre. Et je suis un peu amoureux de la copine de Quarry, mais ça on s’en fout.

Pas un sans faute, mais sans soucis une des meilleures séries de cette année là aussi. J’espère qu’on aura pas droit à une saison deux car là c’est très bien comme ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *