Un chemin pavé sous une ancienne voie ferrée recouverte d'arbres

/Places/Les parcs publics dystopiques de Berlin

Lors de mon dernier voyage à Berlin, j’en ai profité pour faire un petit tour des parcs et jardins présents en ville. Deux de ces parcs m’ont surpris par leur côté unique. Et la raison en est simple : ce sont des lieux qui ont été réaménagés en parc, et non pas des parcs pensés tels quels. Et pas n’importe quels lieux, puisqu’il s’agit d’un ancien aéroport et d’une ancienne gare de triage, rendus partiellement à la nature et au public.

Tempelhofer feld

L’ancien champ de manoeuvre / aéroport militaire Tempelhofer feld et ses 386 hectares ont été rendus au public en 2008. En grande partie constitué de longues pistes de tarmac et de grandes étendues d’herbe, c’est un superbe endroit pour chiller au soleil et observer les coureurs et cyclistes, mais surtout les kite skaters ( variante du kitesurf ) et wind skaters ( grand skate avec une voile de planche à voile ) qui profitent des longues pistes bétonnées et du vent qu’aucune structure ne stoppe.

Un vélo passe sur une piste devant un cerf-volant
Crédit photo : Vincent Baudry

Il y a aussi tout l’attirail du parc à hipster, du potager aux aires de barbecues en passant par d’énormes enclos pour laisser les chients en liberté.

Même si ce parc n’est pas très varié, c’est quand même une sensation particulière de squatter l’herbe sur le terrain d’un aéroport.

 

Le parc de Schöneberger Südgelände

Vue de l'entrée du parc Schöneberger Südgelände
Crédit photo : Vincent Baudry

Un peu plus excentré et boudé, ce parc est aussi beaucoup plus intéressant. Cette ancienne gare de triage a été abandonnée après la seconde guerre mondiale, donc contrairement au Tempelhofer feld, ici la nature a vraiment commencé à reprendre ses droits. Les arbres poussent au milieu d’anciennes voies de chemin de fer. Des moutons paissent l’herbe. L’homme s’approprie aussi les lieux, une portion de murs et de tunnels du parc étant recouverts de graffs et de tags.

Mouton dans le parc
Crédit photo : Vincent Baudry

L’équilibre entre l’abandon et l’aménagement est intéressant, il y a des chemins metalliques au look industriel sur une bonne partie du parcours pour éviter qu’on aille trop marcher n’importe où. Quelques batiments d’époque sont encore debouts, notamment une énorme halle ( qui servait aux réparations ) qui abrite, en plus d’un bric à brac de vieilles locos, des expositions et des réceptions.

J’ai particulièrement apprécié ce parc, d’autant que les visiteurs se faisaient rare, ce qui renforçait l’impression de dystopie industrielle qui y règne.

J’espère vraiment que l’évolution de l’économie et de l’utilisation de l’espace ne verra pas les lieux de ce type vendus au plus offrant.

 

Vous connaissez d’autres parcs du genre ?

Crédit photo d’en-tête : Vincent Baudry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *