Extrait du film L'heure du loup

/Films/L’heure du loup

Voilà quelques années que j’essaye de regarder à l’occasion quelques vieux classiques pour parfaire ma culture générale.

Je m’ennuie souvent terriblement à cause du rythme qui est à mille lieux de ce qu’on peut voir aujourd’hui et du cinéma avec lequel j’ai grandi, et j’ai du mal à passer outre. Parfois je trouve le film globalement bon, mais j’ai un peu de mal à cause du jeu d’acteur de l’époque, parfois peu naturel et trop appuyé comme dans La nuit du chasseur ou Hiroshima mon amour, qui restent par ailleurs de très bon films. Et parfois je prends des claques magistrales, comme 12 hommes en colèrePsychose ou Stalker ( qui aura peut-être droit à son article un de ces jours ).

L’heure du loup ( Vargtimmen étant son petit nom suédois ) rentre clairement dans cette dernière catégorie. Ce film d’Ingmar Bergman ( le seul que j’aie vu de lui pour l’instant mais je compte me rattrapper ) sorti en 1968 raconte l’installation d’un peintre et de sa femme qui s’installent sur une île ayant pour toute population quelques voisins un peu étranges. Je vous colle le synopsis, c’est cadeau :

Johan Borg, peintre, et sa femme, Alma, s’établissent sur une île. Tous deux vivent là, isolés du monde. Un jour, Alma, sur les conseils d’une vieille dame sortie de nulle part, ouvre le journal intime de son mari. Elle y découvre ses fantasmes et les cauchemars qui hantent ses nuits.

Sans en dire trop, et je vais garder cet article très court volontairement, ce film est bluffant. Photo sublime, ambiance malsaine, onirique et irréelle. Voyage hallucinatoire dans les confins de l’esprit isolé sur fond de voisins aux intentions macabres, à la croisée de Stalker et de Chiens de paille. Bref, tout pour bien rigoler.

Si vous n’êtes pas allergiques aux films dérangeants, foncez, c’est bien.

Et si vous avez des classiques favoris à me conseiller, je suis preneur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *