L'illustration du film Le Septième Continent

/Films/Le septième continent : la descente aux enfers en prenant le temps

Je dois confesser ne pas avoir vu tant de films que ça dans la filmographie d’Haneke, mais une chose est claire, la plupart ne font pas dans la comédie romantique. Le septième continent, qui est son premier long-métrage au cinéma sorti en 1989, ne fait pas exception. Si vous voulez rigoler, vous pouvez passer votre chemin …

Le film décrit le quotidien répétitif et ennuyeux d’une famille de classe basse / moyenne comme il en existe des milliers. Avec leurs petits ennuis qui s’accumulent progressivement, leurs rêves d’évasion, leurs plans à court et moyen terme pas forcément excitants qui les aident à avancer. Et c’est là le principal coup de génie d’Haneke. Il nous enterre méthodiquement dans cette routine sans surprise en usant très finement d’une technique effacée mais très précise, de répétitions juste assez lourdes pour nous maintenir au bord de l’ennui sans totalement nous y jeter. On reste dans un état de tension parfaitement maîtrisé, témoins de la descente aux enfers de cette famille en apparence comme les autres. Descente si savamment orchestrée que sans subir d’à-coups peu crédibles ou grotesques, on se retrouve au fond du puits sans rien avoir vu venir.

Source photo d’en-tête : http://www.filmsdulosange.fr/fr/film/107/le-septieme-continent-der-siebente-kontinent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *